Rencontre du premier public

dedicace dieppe j renoir janvier 2020 © Markind

Un début de romance dans l’air ? La première fois ça marque et la première séance de dédicaces ne déroge pas à la règle. 

Les jambes qui flageolent, le trac, le stress qui monte d’un cran quand le premier inconnu s’avance vers vous, un roman à la main, avec le résultat de votre travail acharné, le premier verdict va tomber, implacable. Puis, la rencontre s’humanise, l’échange cordial de la poignée de main ouvre le moment du dialogue. Le premier restera gravé. On le sait. Alors, on savoure l’instant. Puis, on redescend en voyant le public, le livre à la main. Certains s’impatientent, d’autres se reconnaissent, discutent. L’échange se poursuit avec la fameuse « dédicace ». Un fugace instant la main tremble. On s’assure de l’orthographe du prénom. On s’applique. On signe. Il sourit en y jetant un œil curieux. Le premier marque. Le cœur est désormais léger.

Au suivant ! 

première rencontre dedicace ©Markind
Mathias a dégoté le seul exemplaire disponible dans une librairie dieppoise ©Markind
rencontre dedicace © markind
Des moments d'échanges intenses ©Markind

La famille et les ami(e)s sont là bien sûr. Ça rassure. Dans la belle médiathèque Jean-Renoir de Dieppe, les rencontres se poursuivent. On croit que le premier marque ? Non, les autres aussi. On échange, explique, surprend, s’étonne. Une référence est là, bienveillante, sapant les derniers îlots de doutes. On est touché au cœur. L’ouvrage de la saga continuera. Les dangereux récifs des critiques peuvent venir.  

Venez pourfendeurs d’auteurs ! Tas de singes hurleurs ! On est gonflé à bloc.  

Avec les proches, les jambes cessent enfin de trembler. L’état de choc s’amenuise. C’est notre univers qui vient nous voir. La bulle de confort s’élargit. On rit, on échange sur son œuvre. On prend enfin la mesure du terme « rencontredédicace ». La vente, bien que présente et réussie sur deux heuresreste marginale.

amis dédicaces ©Markind
On donne des éléments complémentaires ©Markind
maire dedicace ©Markind
Le maire de Dieppe, Nicolas Langlois ©Markind

La surprise est à son comble. Un visage connu et reconnu des Dieppois s’avance et salue le public. On est d’autant plus touché que l’on connaît les échéances et le temps qui lui est précieux. Alors, on prend le temps. On déguste. L’humain d’abord. On discute de nouveau. L’échange part sur d’autres terrains. Les romans Markind ont trouvé leur port d’attache. 

Enfin, on prend le temps pour remercier chaleureusement les équipes de la médiathèque Jean-Renoir. Leur professionnalisme a permis de rendre cet espace-temps unique et bien réel. La dédicace continue avec l’exemplaire disponible dans l’établissement. 

 

Le dernier marque tout autant que le premier. 

personnel médiathèque j renoir ©Markind
L'exemplaire dédicacé va rejoindre les rayons de la médiathèque ©Markind
Rencontre du premier public
4.8 (96.67%) 6 votes

1 réponse

  1. Stéphane La Terra dit :

    Bravo Philou, on est fier de toi 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.