Markind 55 Cancri : Vaisseau mère – Le roman

Retrouvez toute l’actualité relative au roman Markind 55 Cancri : Vaisseau mère.

Ce roman de Planet Opera ouvre la lignée 55 Cancri. Je vous invite à suivre le destin de 300 colons et leur découverte de l’étonnante exoplanète Parelas-d.

L’auteur, Philippe Ruaudel

Markind 55 Cancri : Vaisseau mère

Synopsis

Les markinds, concentrés d’intelligence et d’ingénierie, ont permis aux humains de quitter leur berceau, le système solaire. C’est au sein de l’un d’entre eux, que la lignée humaine 55 Cancri va poursuivre l’ensemencement. Depuis Baure, leur planète d’origine, Parelas-d offrait, aux humains un visage fertile pour l’établissement d’une colonie. L’arrivée en orbite autour de l’astre convoité met en émoi les membres d’équipage et les futurs colons. Ils la surnommeront Rød. Une surface rouge, aride, où s’étend une végétation d’un noir profond. Sans retour possible, des choix devront être faits, quitte à y perdre un peu d’humanité.
 
Premier roman de la lignée 55 Cancri.

Commencez l'aventure dès à présent

Chapitre 1 – L’aboutissement

 

Une lumière teintée de rouge bordait une partie du hublot et du siège. Elle le tirait lentement du sommeil. Cela faisait près de deux années standards que le vaisseau mère préparait son arrivée en orbite de Parelas-d, troisième planète de type tellurique du système Parelas. Depuis sa découverte, plusieurs années auparavant, elle avait attisé les passions de toutes parts. Bien qu’elle ne fut pas la première planète découverte par l’humanité, elle intriguait au plus haut point. À bord, on la surnommait Rød. Phel observait du coin de l’œil cette boule noire et rouge semblant flotter dans l’immensité du vide. Bientôt, les préparatifs de l’arrivée allaient agiter l’ensemble des membres d’équipage et de leurs précieux passagers, les colons. Ces derniers seraient la première vague d’humains dont les pas marqueraient Parelas-d. L’humanité s’étendait désormais dans l’univers. De nombreuses planètes devenaient de nouveaux berceaux. Plusieurs lignées, comme on les nommait, parcouraient des distances incroyables pour les ensemencer, y évoluer et les faire perdurer… 

Vous avez lu ce roman ?
Notez-le

Note globale :
9/10

2 votes – Le résultat sera actualisé chaque mois.

Vous avez apprécié ? Faites-le savoir.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Cet été, partez sur une exoplanète !

Une question ?

Rejoignez l'équipage du Markind

Restez au plus proche des dernières actualités concernant la saga Markind.

*Champs obligatoires

Consultez la politique de confidentialité