Les premiers mois et émois

Bientôt les trois premiers mois, depuis la publication de la toute première version papier de Markind 55 Cancri : Vaisseau mère, se seront écoulés. Et l’heure d’un premier bilan vient de sonner. Tout d’abord, je souhaiterais remercier infiniment mon primo lectorat. Vous avez été une source de confiance en soi intarissable. Je vous en serai longtemps reconnaissant. Ces premiers retours, ci-dessous, m’ont grandement encouragés à poursuivre l’aventure :

Passé les tout premiers ajustements de mise en page et les corrections (nombreuses mea culpa) ultimes, les versions papiers et numériques sont désormais bien en place sur les différentes plateformes de diffusion des oeuvres. 

Lulu pour les versions papiers (Livre de Poche et Roman A5) et Amazon Kindle et Kobo by Fnac pour les versions numériques.

Faire connaître la saga Markind

Une nouvelle étape s’ouvre à moi : La promotion. Pourquoi ne pas l’avoir fait avant ? Dès la sortie du roman ? Pourrait-on me rétorquer. La raison est simple. D’une part, une méconnaissance des mécanismes de promotion, et d’autre part, je souhaitais et me devais d’avoir déjà quelques retours sur ma première oeuvre. Ainsi, je peux m’y lancer avec plus d’assurance. D’abord, je me fais connaître un peu sur des plateformes et sites qui m’étaient jusqu’alors inconnus. BookNode, Wattpad, Scribay ont rejoint mon quotidien. Le premier est une véritable découverte et offre beaucoup de promesse que ce soit en tant que lecteur ou auteur.

Vous aussi vous pouvez être acteur du succès de la saga Markind :

  • En parlant des romans autour de vous
  • En laissant un commentaire sur la plateforme où vous avez acquis votre exemplaire de Markind.
  • En partageant l’actualité de Markind sur les réseaux sociaux

Dédicaces et lectorat

Que de sensations fortes pour mes premières dédicaces, bien sûr, et comme souvent pour les nouveaux auteurs en famille. L’exercice me plaît, et voir son lecteur touché par un petit mot donne encore plus l’envie de continuer. Des séances de dédicaces sont en cours de planification, dans un tout premier temps sur Dieppe. 

Ceci pourrait étonner certains, mais mon lectorat est plutôt féminin. La science-fiction n’est pas réservée aux hommes loin de là. Au moins un exemplaire du roman a été acheté au Canada. Au passage, merci à Thomas qui a lu le roman à la Guadeloupe et qui nous offre cette belle photo dans un cadre paradisiaque. 

Markind 55 Cancri vaisseau mère guadeloupe

Le prochain roman

Pour éviter les écueils de la sortie du premier roman, tout le processus d’écriture a été revu avec une gestion fine des étapes via Trello. Un produit formidable que je vous invite à découvrir. En ce début novembre 2019, Question avancement sur le manuscrit du second roman, les trois premiers chapitres sont terminés et j’entame le premier jet du septième. Je prends toujours autant de plaisir dans mes phases d’écriture dans le train. Plus tard, je me rappellerai, avec une certaine nostalgie, ces moments me permettant de ne pas empiéter sur ma vie de famille. 

Pour satisfaire mon lectorat ayant aimé l’univers de Markind, des nouvelles seront écrites entre deux parutions de romans. Elles auront pour objectifs d’étayer l’univers Markind. Ces nouvelles m’offriront l’occasion de jouer avec différents styles littéraires. Elles seront diffusées sur ce site et sur d’autres plateformes.     

Les premiers mois et émois
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.